Voir tous les thèmes »

L’allergie au soleil ou lucite polymorphe (LP)

allergie au soleilL’allergie au soleil, également appelée lucite polymorphe, est de plus en plus fréquente et survient généralement au moment du printemps, lors des premières expositions au soleil, car la peau a été couverte tout l’hiver. Elle est caractérisée par une éruption cutanée (des petits boutons rouges) qui démangent extrêmement fort, qui chatouillent et qui piquent. Cette réaction cutanée est aussi qualifiée d’allergie aux coups de soleil, de réaction au soleil ou réaction solaire est similaire à une irritation de la peau.

Qu’est-ce que l’allergie au soleil ?

Comme toute allergie, l’allergie au soleil est une réaction exagérée du système immunitaire contre une substance, normalement inoffensive, présente dans l’environnement. Elle est, cependant, appelée « allergie au soleil » à tort, car elle ne met généralement pas directement la vie de la personne en danger. Elle s’apparente donc davantage à une intolérance au soleil.

On parle parfois aussi de photoallergie ou photodermatose. Elle peut être provoquée par la lumière du soleil seule, ou bien en combinaison avec l’application de certains produits cosmétiques, ou encore, après le contact avec certaines plantes.

À quoi ressemble l’allergie au soleil ?

Les caractéristiques de l’allergie au soleil diffèrent selon le type de réaction. Certains symptômes sont communs à toutes les réactions, comme la peau granuleuse, alors que d’autres sont spécifiques en fonction des situations.

Quels sont les symptômes de l’allergie au soleil ?

Il existe 4 types de réactions allergiques au soleil, classifiées selon les symptômes et les circonstances d’apparition : l’urticaire solaire, la lucite polymorphe, la lucite estivale et la réaction photoallergique ou photosensibilisation. Les symptômes communs à toutes les formes sont :

  • éruption cutanée rouge, souvent douloureuse, sur la peau exposée à la lumière (du soleil)
  • petites ampoules ou vésicules qui démangent
  • peau qui pèle
  • gonflement

Les caractéristiques de la lucite polymorphe

  • Vésicules et nodules (petits boutons rouges) qui démangent
  • Généralement au niveau des bras, du visage, du décolleté, de la nuque et des épaules
  • Apparaît la plupart du temps durant ou juste après une exposition au soleil
  • Les symptômes peuvent varier d’une personne à l’autre

Les caractéristiques de la lucite estivale

  • Petits nodules qui chatouillent
  • Sur les zones de la peau où il y a des poils

Les caractéristiques de la réaction photoallergique

  • Papules
  • Rougeurs
  • Petites vésicules qui démangent, soit sur une zone localisée, soit au niveau de tout le corps

La réaction de la peau au soleil est parfois qualifiée de lupus érythémateux. L’urticaire est typique de ces réactions allergiques, et il figure, lui aussi, dans les symptômes de l’allergie à la chaleur.

L’urticaire solaire

Les démangeaisons constituent certainement le symptôme le plus gênant, car elles sont très désagréables et peuvent engendrer une sensation de piqûre et de brûlure, surtout si la personne se gratte. De plus, des vésicules rouges et douloureuses peuvent apparaitre.

Que faire en cas d’urticaire solaire ?

L’urticaire solaire étant caractérisé par une réaction de type allergique, engendrant une irritation et des démangeaisons, l’idéal est de prendre un antihistaminique (le soir et pas avant de conduire un véhicule) et d’appliquer une crème apaisante à base de calendula et de lavande, comme le Calmiderm, par exemple.

La réaction allergique au soleil

Ce type de réaction peut toucher les enfants et les adultes à tous les âges et concerner différentes zones du corps, comme le visage, les bras et les mains, par exemple.

L’allergie au soleil chez les bébés

L’allergie au soleil ne devrait pas survenir chez les bébés, puisqu’ils doivent tout le temps être protégés du soleil, de la tête aux pieds. Ils peuvent cependant attraper des petits boutons rouges qui sont plutôt liés à la chaleur et à une réaction de la peau à leur transpiration.

L’allergie au soleil chez les tout-petits

De même que chez les bébés, l’allergie au soleil est rare chez les tout-petits, qui doivent toujours être bien protégés lors de toute exposition au soleil, à l’aide d’une crème solaire spéciale pour les enfants, de vêtements, d’un chapeau, de lunettes, etc.

L’allergie au soleil chez les enfants

L’allergie au soleil chez les enfants est également, la plupart du temps, une réaction à la chaleur. Cependant, en cas de véritable intolérance au soleil, il est possible d’administrer des antihistaminiques en gouttes et d’appliquer une crème apaisante adaptée aux enfants.

L’allergie au soleil sur le visage

Protégez toujours bien votre visage lorsque vous vous exposez au soleil ! Appliquez ainsi de la crème solaire en suffisance, sans oublier les oreilles et portez de préférence un chapeau de type casquette qui couvre le front, tout en protégeant les yeux.

L’allergie au soleil sur les mains

Eh oui, si on pense à appliquer de la crème solaire sur les bras, on oublie parfois les mains. Par ailleurs, certains se lavent les mains après l’application, ce qui élimine évidemment la protection solaire.

allergie au soleil lucite polymorphe

L’allergie au soleil sur les bras

Les bras font partie des zones les plus fréquemment concernées par l’allergie solaire. Le mieux est d’éviter toute exposition, mais si c’est impossible, veillez à bien protéger vos bras, en appliquant de la crème solaire et en enfilant un t-shirt à longues manches.

Que faire en cas d’allergie au soleil ?

Voici nos conseils en cas d’allergie au soleil :

  • La première chose à faire est de se mettre à l’abri du soleil et d’éviter l’exposition dans les jours qui suivent.
  • Pour traiter une réaction liée au soleil, vous pouvez, comme nous l’avons vu, prendre un antihistaminique et appliquer une crème apaisante. Vous devez, bien entendu, dès que la réaction se manifeste, protéger votre peau du soleil en enfilant un vêtement suffisamment couvrant sur la zone de la réaction et en restant à l’ombre.
  • Pour traiter une réaction à la chaleur, pensez à bien vous hydrater, à vous ventiler, à éponger la transpiration sur la peau et à vous rafraîchir à l’aide d’un spray ou d’un t-shirt humide.

Le traitement de l’allergie au soleil

Pour traiter l’allergie au soleil qui survient pendant la journée, pensez tout d’abord à appliquer de la crème solaire, même si vous en aviez déjà appliqué, à vous couvrir à l’aide d’un tissu et à bien vous hydrater. Le soir, vous pourrez prendre un antihistaminique et appliquer une pommade apaisante.

Prévenir l’allergie au soleil

allergie au soleil symptômesL’idéal est, bien entendu, d’éviter la réaction allergique au soleil. Ainsi, si vous avez déjà été sujet à ce type de désagrément dans le passé, pensez à vous protéger suffisamment à l’aide d’une crème solaire spécifique pour la peau allergique, comme la protection Anthélios de La Roche-Posay ou celle d’Isdin, par exemple et à porter un vêtement suffisamment couvrant. Utilisez toujours une protection solaire avec un facteur de protection SPF50.

La médication contre l’allergie au soleil

Les médicaments contre l’allergie au soleil sont, comme dit précédemment, les antihistaminiques. Il n’est malheureusement pas possible de prévenir l’allergie au soleil au moyen d’une médication, mais il existe des compléments alimentaires pour ce faire.

Quelle crème appliquer pour traiter une allergie au soleil ?

Le lait après-solaire est destiné à apaiser la peau en cas de coups de soleil, mais il est insuffisant en cas d’allergie au soleil. Préférez donc une pommade spécifique pour les irritations dues au soleil, comme le Fénigel, par exemple.

N.B. : gardez votre pommade au frigo, vous aurez ainsi un effet rafraîchissant en plus de l’action apaisante.

N’appliquez jamais de crème à base de sulfadiazine avant de vous exposer au soleil : elle pourrait provoques des taches blanches irréversibles.

Le lait après-solaire est destiné à apaiser la peau en cas de coup de soleil, mais il est insuffisant en cas d’allergie au soleil.

Prévenir l’allergie au soleil grâce à des compléments alimentaires

Vous pouvez, par ailleurs, prendre des compléments de vitamine A (bêtacarotène) et E, 2 semaines avant de vous exposer au soleil, comme l’Oxelio ou le Phytobronz d’Arkopharma par exemple. La vitamine PP est également utilisée dans le traitement préventif de l’allergie au soleil, car elle permet de préparer la peau. Vous la trouverez dans le produit Ucemine PP, par exemple.

Que faire en cas de boutons liés à une allergie au soleil ?

Les boutons et les cloques liées au soleil peuvent être très désagréables. Les boutons sont petits, très rouges, très rapproché et ils chatouillent très fort. Les cloques sont, quant à elles moins fréquentes et témoignent généralement d’une brûlure au 2e degré et sont formées à la suite de la réaction inflammatoire de la peau, produisant du liquide qui s’accumule entre les différentes couches de la peau. Il existe des pommades spécialement conçues pour soigner les cloches et, dans les 2 cas : se protéger du soleil et s’hydrater (le corps et la peau) restent les maîtres mots !

Quelle crème solaire utiliser pour éviter la réaction au soleil ?

allergie au soleil crème solairePour éviter toute réaction allergique au soleil et pour se protéger des dangers des rayons UV, vous devez toujours appliquer une protection solaire lorsque vous allez au soleil. Pensez-y surtout lors des premières expositions de la saison. Vous trouverez tous types de crèmes solaires adaptées à l’allergie au soleil, spécialement conçues pour les peaux sensibles, réactives, atopiques ou intolérantes au soleil.

Attention : ne confondez pas avec la pommade destinée à apaiser et soulager la peau en cas d’allergie au soleil : celle-ci ne peut être appliquée que le soir et ne doit surtout pas être exposée au soleil. En cas de réaction au soleil, vous pouvez toujours opter pour une crème à base d’aloe vera, et préférez un produit sans parabènes, sans conservateurs et sans parfum, comme le Posthélios, par exemple.

Quel facteur de protection choisir en cas de coup de soleil ?

Si vous retournez au soleil alors que votre peau a déjà été brûlée, optez toujours pour une crème solaire avec la protection maximale. Pensez également à couvrir la zone du coup de soleil avec un vêtement et à vous hydrater en quantité suffisante.

Les boutons de chaleur

Les boutons de chaleur, aussi appelés « allergie à la chaleur », apparaissent, comme leur nom l’indique, en réaction à la chaleur.

Les boutons de chaleur chez les bébés

boutons de chaleurLes boutons de chaleur sont très fréquents chez les bébés, car ils ont la peau sensible à leur transpiration et qu’ils ont souvent beaucoup de plis, qui favorisent l’humidité et l’irritation. L’idéal est de les maintenir au frais, de les rafraichir avec un gant de toilette humide et de veiller à bien sécher leur peau. Vous pouvez éventuellement appliquer une crème apaisante adaptée à la peau des bébés.

Les boutons de chaleur chez les enfants

Les boutons de chaleur peuvent aussi bien apparaître chez les enfants que chez les bébés, pour les mêmes raisons. Vous pouvez donc appliquer les mêmes mesures préventives et curatives que chez les bébés. Pensez à éponger leur transpiration pour éviter les démangeaisons au niveau du cou, de la zone T (au niveau des tempes) et sur le contour des cheveux.

Les boutons de chaleur chez les adultes

Comme pour les enfants, pensez d’abord à vous protéger de la chaleur (vous mettre à l’ombre, utiliser un ventilateur, etc.) et à éponger votre transpiration afin d’éviter l’humidité qui favorise l’apparition de ces petits boutons.

Les boutons de chaleur sur les jambes

Les boutons de chaleur peuvent apparaître sur les jambes, surtout au niveau des plis, en raison de la transpiration.

Les boutons de chaleur sur les pieds

Les pieds sont aussi souvent touchés par les boutons de chaleur, notamment entre les orteils et sur la plante des pieds.

Les boutons de chaleur sur le visage

Vous éviterez les boutons de chaleur sur le visage en appliquant une crème solaire à la texture plus légère, spécialement conçue pour le visage, qui laisse ainsi la peau respirer. Vous pouvez ainsi opter pour une protection solaire au toucher sec, une brume ou un fluide.

Les plaques rouges

Les plaques rouges vont de pair avec l’allergie au soleil, puisque les petits boutons rouges apparaissent généralement en plaques. Il ne faut pas les confondre avec le coup de soleil, qui est rouge, douloureux et confère une sensation de brûlure.

Les plaques rouges sur la peau liées à la chaleur

Comme expliqué précédemment, les plaques liées à la chaleur sont différentes de l’allergie solaire à proprement dit. Les boutons de chaleur chatouillent, tout comme ceux de l’allergie au soleil, mais ils sont plus espacés et l’irritation est moins intense, moins douloureuse, avec moins de picotements.

Les plaques rouges sur les jambes liées à la chaleur

Les plaques rouges sur les jambes sont, elles aussi, liées à la transpiration, mais il ne faut pas les confondre avec les petits points rouges qui apparaissent après l’épilation ou le rasage. Veillez à toujours bien protéger vos jambes à l’aide d’une crème solaire lorsque vous vous exposez au soleil.

Les plaques rouges liées à l’exposition au soleil

Ces plaques peuvent s’apparenter à un coup de soleil ou à des boutons de chaleur. Si elles sont très irritées, rugueuses, avec des petits boutons en relief et très rouges, qui démangent très fort, il se peut que la réaction soit liée à une intolérance au soleil.

L’eczéma lié au soleil

L’eczéma est rarement directement lié aux rayons du soleil, mais plutôt à la chaleur et à la transpiration. Au contraire, eczéma et soleil font généralement bon ménage, puisqu’il est souvent conseillé aux personnes souffrant d’eczéma d’exposer leur peau aux rayons UV, de façon raisonnable et à condition d’appliquer une protection solaire adéquate.