Voir tous les thèmes »

Arrêter de fumer : les différents symptômes

L’arrêt du tabac a des conséquences majeures sur votre organisme. En effet, il doit se déshabituer des différentes substances nocives contenues dans les cigarettes. Ce sevrage peut entraîner divers symptômes, tant physiques que psychologiques. 

Les symptômes psychologiques

La nicotine crée une dépendance. Lorsque vous inhalez la fumée d’une cigarette, la nicotine se fixe sur les récepteurs nicotiniques de votre cerveau. Cette stimulation libère de la dopamine, qu’on appelle communément l’hormone du bonheur. La dopamine procure une sensation de satisfaction et de plaisir après une séance de sport, un repas ou une cigarette. Lorsque vous fumez, votre cerveau reçoit de la dopamine. Cependant, l’arrêt du tabagisme réduit cette production de dopamine et ses effets. Le sevrage peut entraîner de nombreux symptômes, dont une humeur triste, voire dépressive, de l’irritabilité, de la colère et de la frustration. Vous pouvez également souffrir d’anxiété ou éprouver des difficultés à vous concentrer. 

Les symptômes physiques

Lorsque vous arrêtez de fumer, le taux d’oxygène dans votre sang revient à la normale. Cette augmentation soudaine provoque des étourdissements et des maux de tête. Voici d’autres exemples des symptômes physiques liés à l’arrêt de la cigarette :

  • Toux ou mal de gorge
  • Constipation ou diarrhée
  • Augmentation de l’appétit et grignotage
  • Baisse de la fréquence cardiaque
  • Transpiration excessive

Changez-vous les idées ou cherchez le soutien d’un de vos amis lorsque vous ne vous sentez pas très bien. Vous pouvez aussi, par exemple, aller faire du sport pour vous défouler ! Cependant, vous pouvez parfois réagir plus violemment que vous ne l’auriez voulu. Si c’est le cas, excusez-vous et expliquez pourquoi vous vous êtes emporté. Ces excuses vous éviteront de culpabiliser. Expliquez à votre entourage pourquoi vous êtes facilement irritable. La plupart du temps, vos proches feront preuve de compréhension face à votre situation.

Vous pouvez également faire des exercices de relaxation pour vous détendre et n’oubliez pas de prendre du temps pour vous. Ménagez-vous. Si vous avez vraiment besoin de vous concentrer, éloignez toutes les sources de distraction, comme la radio ou votre téléphone. Prenez suffisamment de pauses pour rester alerte. 

Vous pouvez également redouter le fait de rester seul, et craindre de recommencer à fumer si vous vous détendez. Dressez une liste des choses, des activités ou des petits travaux que vous avez toujours voulu faire, et commencez à les réaliser lorsque vous avez un petit coup de mou. Mais veillez à ne pas vous surmener. N’oubliez pas de vous détendre de temps en temps et tâchez d’avoir de bonnes nuits de sommeil, car le repos est également essentiel pour tenir bon !

Arrêter de fumer augmente l’appétit. Vous n’êtes pas obligé de suivre un régime strict, mais vous devez tout de même surveiller votre alimentation. Par exemple, préférez les collations saines et choisissez des produits frais pauvres en calories. Un petit extra à l’occasion ne peut pas vous faire de mal, mais n’en faites pas une habitude. Optez également pour des aliments riches en fibres, car ils peuvent prévenir la constipation.

Tous ces symptômes de sevrage ne sont pas graves, mais ils font partie de la phase de désintoxication. C’est un signe que votre corps va retrouver un fonctionnement normal, sans toutes ces substances nocives. La plupart des symptômes disparaissent après quelques jours, mais certains peuvent persister plusieurs mois. Les premières semaines sont les plus difficiles.

Ne succombez pas à la tentation même si vous avez subitement envie de fumer une cigarette ou si vous ne vous sentez pas bien. Changez-vous les idées : allez prendre l’air, lisez un livre, regardez un film ou mangez un fruit. Essayez de trouver votre propre méthode pour traverser les moments difficiles. Plus le temps passera et moins vous aurez envie de fumer.