24-09-2018 | Le bien-être

Le calendula, une plante aux propriétés thérapeutiques et antiinflammatoires

Si vous êtes, comme moi, adepte des remèdes naturels, vous connaissez certainement le calendula. Aussi appelée Calendula officinalis ou, plus communément, souci, cette fleur originaire d’Europe du Sud est utilisée en phytothérapie pour ses nombreuses propriétés. De couleur jaune, elle est également utilisée comme colorant jaune, notamment dans l’alimentation.

Cette plante, souvent appelée souci, tient son nom du latin « solsequier », qui veut dire « qui suit le soleil ». En effet cette fleur s’ouvre au lever du jour et fleurit presque toute l’année.

Où trouver le calendula ?

Le calendula est généralement planté dans les jardins, souvent près d’autres plantes comme les légumes ou les buissons de roses, qu’elle protège contre les maladies et les insectes néfastes. Attention, elle ressemble en apparence à d’autres fleurs comme le bouton d’or (Renunculus paludosus), la rose d’Inde (Tagetes erecta) ou encore, le souci d’eau (Caltha palustris). Il s’agit donc de ne pas les confondre si allez cueillir du calendula. En effet, ces plantes n’ont pas les mêmes propriétés que le calendula et peuvent même se révéler toxiques. Le souci des champs (Calendula arvensis), en revanche, est la version sauvage du calendula et détient donc les mêmes caractéristiques.

Quelles sont les propriétés du calendula ?

Le calendula est utilisé depuis des siècles pour ses bienfaits thérapeutiques et antiinflammatoires. Certains produits actuels pour soulager les douleurs inflammatoires, notamment au niveau des articulations, contiennent d’ailleurs du calendula. Saviez-vous que les Grecs, les Arabes et les Indiens l’utilisaient déjà pendant l’Antiquité contre les problèmes de peau et pour lutter contre l’inflammation et les champignons ? Ils connaissaient aussi son pouvoir cicatrisant, purifiant et anticoagulant. Enfin, le calendula était déjà utile en cas de morsure de serpent ou d’insecte.

Comment utiliser le calendula ?

Le calendula peut être ingéré, sous forme de tisane ou de teinture-mère pour contrer l’inflammation du système digestif, purifier le foie, réguler le cycle menstruel ou encore, soulager les crampes abdominales. Cependant, le calendula est plus souvent utilisé en application externe, pour soigner certains problèmes de peau, comme l’acné, par exemple, ou bien pour apaiser un coup de soleil ou une insolation. Il est d’ailleurs efficace contre les brûlures légères, les petites lésions ulcéreuses, les problèmes de circulation au niveau des mains et des pieds en hiver, mais aussi tous types de petites blessures, de piqûres d’insectes, de mycoses, etc.

calendula comment utiliser

De nos jours, le calendula est principalement connu sous forme de crème, à appliquer localement sur tous types de blessures pour soulager la douleur. C’est un remède naturel pour soigner les coupures, les cloches, les éraflures et les érythèmes. Ce type de crème à base de calendula, comme celle de Lehning, par exemple, est généralement hautement concentrée (10 g de Calendula Officinalis pour 100 g de produit pour la crème Lehning), qui permet de réparer la couche superficielle de la peau, afin de soulager la douleur et de favoriser la cicatrisation.

Quels sont les bienfaits du calendula pour les cheveux ?

Grâce à son pouvoir antiseptique, le calendula permet de lutter contre les champignons, et donc, les démangeaisons et les irritations du cuir chevelu. De plus, il favorise la cicatrisation des petites plaies et permet de lutter contre la perte de cheveux. Enfin, il apporte du tonus aux cheveux, tout en stimulant les fibres capillaires ternes et abîmées. Sous forme d’huile, il vous aide à garder des cheveux éclatants de santé. Il vous suffit de l’appliquer sur le cuir chevelu après le shampooing, puis de rincer. Le calendula permet également d’éclaircir les cheveux.

Qu’est-ce que l’huile de calendula ?

L’huile de calendula est simplement obtenue à partir de fleurs de calendula séchées qui ont reposé plusieurs jours dans une huile végétale (huile d’olive, huile d’amande douce ou encore, huile de colza). Vous pouvez donc la réaliser très facilement vous-même ! Elle peut être utilisée en application locale, pour le massage, par exemple, et elle peut être mélangée avec des huiles essentielles. Elle a alors des propriétés antiinflammatoires et antioxydantes. Elle convient aux enfants et aux personnes ayant la peau sensible.

Nous désirons connaître votre opinion, partagez-la avec nous ici
Blog - La santé et le bien-être d'abord !

Bienvenue sur le blog Viata. Vous y trouverez tout ce qui concerne la santé et le bien-être, qui occupent le premier plan.

Articles récents