25-03-2019 | Le bien-être

5 conseils utiles pour augmenter votre taux de bon cholestérol

Plus de deux Belges sur trois souffrent d’un taux de cholestérol trop élevé. Or, le risque de développer une maladie cardiovasculaire augmente en cas de taux trop élevé de mauvais cholestérol (cholestérol LDL). C’est pourquoi, le bon cholestérol (cholestérol HDL) présent dans l’organisme a pour rôle de contrer les effets négatifs de ce mauvais cholestérol. Dans ce blog, vous découvrirez quelques conseils utiles pour ne laisser aucune chance au mauvais cholestérol.

1. Bougez

Un esprit sain dans un corps sain. Ce proverbe est vieux comme le monde et trouve son origine dans la Rome antique.  Pourtant, il n’est pas pour autant dépassé. Une activité physique quotidienne permet en effet d’améliorer la circulation sanguine.  Elle prévient également l’obstruction des artères et diminue le risque de maladies cardiovasculaires.  De plus, une activité physique régulière contribue à diminuer la quantité de cholestérol LDL présent dans l’organisme, tandis qu’elle permet d’augmenter la quantité de cholestérol HDL.

Pratiquez donc au moins une demi-heure d’activité modérée par jour, comme une marche soutenue avec votre chien, une balade à vélo, ou encore, quelques brasses.

2. Remplacez les graisses saturées par des graisses saines

Le cholestérol est souvent associé à la consommation de graisses saturées. Ces graisses sont les principales responsables d’un excès de mauvais cholestérol.  Préférez donc des viandes plus maigres.  Vous pouvez même aller jusqu’à remplacer votre portion de viande par une bonne dose de légumes ou des fèves deux fois par semaine.

 En ce qui concerne le beurre, s’il sublime les plats, il est néanmoins très mauvais pour votre cholestérol. Essayez donc de remplacer le beurre de cuisson par un filet d’huile végétale, comme l’huile d’olive ou l’huile de tournesol. Ces graisses sont insaturées et favorisent donc le maintien d’un taux de cholestérol normal.

En outre, d’autres aliments renferment des graisses insaturées, comme les arachides, les noix de cajou, les amandes et les noix de pécan.

3. Surveillez votre consommation d’alcool

Une consommation modérée d’alcool n’a aucun effet négatif sur le cholestérol. Étonnamment, un verre de vin rouge par jour peut même augmenter le taux de cholestérol HDL et réduire le taux de cholestérol LDL. Cependant, la consommation excessive d’alcool a des conséquences néfastes pour l’organisme et le cholestérol. Consommez-en donc avec modération.

4. Arrêtez de fumer

Le tabagisme reste un des principaux facteurs d’élévation du taux de cholestérol. Les pauses-tabac quotidiennes causent d’innombrables affections sévères, y compris des maladies cardiovasculaires. Arrêter de fumer contribue donc grandement à augmenter le taux de bon cholestérol. Dites adieu à la cigarette pour maintenir ou atteindre un bon taux de cholestérol.

5. Essayez de vous débarrasser de vos éventuels kilos superflus

L’obésité est souvent le résultat d’une mauvaise alimentation combinée à un manque d’activité physique. Les aliments riches renferment généralement des graisses saturées. Ces graisses saturées ont une influence négative sur le taux de cholestérol. Or, si vous perdez quelques kilos, vous stimulerez votre corps à produire du bon cholestérol.

Ces cinq conseils simples peuvent vous aider à stimuler la production de bon cholestérol et à sortir vainqueur de la lutte contre le mauvais cholestérol.

Nous désirons connaître votre opinion, partagez-la avec nous ici
Blog - La santé et le bien-être d'abord !

Bienvenue sur le blog Viata. Vous y trouverez tout ce qui concerne la santé et le bien-être, qui occupent le premier plan.

Articles récents