Voir tous les thèmes »

Le diabète de grossesse

Le diabète de grossesse, également connu sous le nom de diabète gestationnel, est une affection qui touche 3 à 20 % des femmes enceintes, c’est-à-dire, environ une femme sur 7. Il provoque une augmentation de la glycémie (le taux de sucre dans le sang), la plupart du temps, asymptomatique. Cette hyperglycémie peut être détectée grâce à une prise de sang, généralement demandée par le gynécologue, au 2e ou au 3e trimestre de la grossesse.

Si le diabète de grossesse n’est pas directement dangereux pour le bébé, il augmente néanmoins le risque pour la maman de développer un diabète de type 2 après l’accouchement. Il peut également engendrer des inconvénients pour la maman et le bébé. Dans cet article, nous analysons cette pathologie, ainsi que l’importance de l’activité physique et d’une alimentation équilibrée.

 

La cause du diabète de grossesse

Le diabète de grossesse apparaît parce que les hormones produites par le placenta induisent une résistance à l’action de l’insuline. Le pancréas doit alors sécréter davantage d’insuline pour diminuer la glycémie. Cependant, chez certaines femmes enceintes, cette production pancréatique est insuffisante, ce qui entraîne une hyperglycémie, puis un diabète.

 

Les symptômes

Si la plupart des femmes ne ressentent pas le diabète de grossesse, d’autre peuvent, en revanche, présenter :

  • une fatigue intense
  • une soif inhabituelle
  • une augmentation des urines (quantité et fréquence)
  • des maux de tête

Cependant, ces symptômes sont très fréquents chez la femme enceinte, ils passent donc souvent inaperçus.

 

Les facteurs de risque

Les personnes plus à risque de développer un diabète de grossesse sont les femmes qui répondent à un de ces critères :

  • plus de 35 ans (le risque augmente déjà de 4 % à partir de 30 ans)
  • surpoids
  • un membre de la famille présentant un diabète de type 2
  • accouchement antérieur d’un bébé de plus de 4 kg
  • diabète de grossesse au cours d’une précédente grossesse
  • taux de glucose élevé dans le sang, ou prédiabète, diagnostiqué dans le passé
  • prise régulière d’un médicament à base de cortisone
  • syndrome des ovaires polykystiques ou encore, acanthosis nigricans (la peau brunâtre au niveau du cou et des aisselles).

 

Les risques

Tous ces risques diminuent si le diabète de grossesse est maintenu sous contrôle pendant la grossesse.


Pour la maman, augmentation du risque :

  • d’accouchement prématuré
  • d’accouchement difficile ou par césarienne (gros bébé)
  • d’hypertension de grossesse ou prééclampsie (tension artérielle élevée et œdèmes)
  • de garder ou de développer un diabète de type 2 (5 à 10 ans après la grossesse)


Risques pour le bébé :

  • gros bébé (plus de 4 kg)
  • hypoglycémie à la naissance
  • difficulté de sortie des épaules pendant l’accouchement
  • obésité ou d’intolérance au glucose potentielle à l’âge adulte (surtout en cas de poids de naissance supérieur à 4 kg)


Il existe aussi un risque moins fréquent de :

  • jaunisse (surtout en cas de prématurité)
  • manque de calcium dans le sang
  • difficultés respiratoires

Tous ces risques diminuent si le diabète de grossesse est maintenu sous contrôle pendant la grossesse.

 

Le traitement ou le contrôle du diabète de grossesse


L’alimentation

Une alimentation variée et équilibrée est essentielle. Par ailleurs, en cas de diabète de grossesse, la portion de glucides sera limitée : ils ne seront pas supprimés mais bien répartis tout au long de la journée. En ce qui concerne les personnes obèses, par exemple, elles devront limiter leur apport calorique et le poids pris au cours de la grossesse à 5 kg.


L’exercice physique

L’exercice physique est crucial, en prévention du diabète de grossesse avant la grossesse, mais aussi au début de la grossesse. Ensuite, il permet de stabiliser le diabète de grossesse, à raison de 30 minutes d’activité physique par jour, 5 jours par semaine. L’activité doit, bien entendu, être adaptée aux femmes enceintes et elle reste recommandée après l’accouchement, même si le diabète disparaît.

L’exercice physique est crucial, en prévention du diabète de grossesse avant la grossesse, mais aussi au début de la grossesse.


Les antidiabétiques oraux ou l’insulinothérapie

Ils seront prescrits par le médecin uniquement si les mesures liées au mode de vie sont insuffisantes.

Découvrez d’autres sujets intéressants dans notre article lié à la grossesse, à l'allaitement et aux jeunes bébés.