Voir tous les thèmes »

L’hépatite C

L’hépatite C est une infection du foie qui peut être aigüe ou chronique. Elle peut être bénigne et durer quelques semaines ou grave et perdurer toute la vie. En effet, la forme chronique de la maladie peut mener à la cirrhose ou au cancer du foie. Le virus de l’hépatite C se transmet via le sang (et donc, parfois, lors des rapports sexuels), la prévention est donc primordiale pour éviter de le contracter.

 

Qu’est-ce que l’hépatite C ?

L’hépatite C est une infection liée à un virus, le VHC. La personne infectée ne présente généralement aucun symptôme (la maladie est dite « asymptomatique ») et parvient, dans 15 à 45 % des cas, à combattre le virus sans traitement dans les 6 mois qui suivent la contamination.

Dans les 55 à 85 % des autres cas, l’infection évolue vers la forme chronique de la maladie et donne lieu à une cirrhose du foie dans les 15 à 30 % des cas dans les 20 ans. 

La cirrhose du foie est une dégénérescence des tissus hépatiques qui ne peuvent, dès lors, plus assurer leurs fonctions essentielles au bon fonctionnement de l’organisme (stockage et répartition des nutriments, dégradation des toxines, synthèse des protéines, production de bile pour la digestion, etc.).

Il existe néanmoins des médicaments antiviraux qui permettent de guérir 95 % des patients et de réduire ainsi le risque de développer une cirrhose ou un cancer, mais il faut, pour ce faire, avoir accès au diagnostic et au traitement.

 

Comment se transmet la maladie ?

Le virus se transmet par voie sanguine, une contamination peut donc avoir lieu dans les cas suivants :

  • Lors du partage de matériel d’injection (de drogues, par exemple) ou d’inhalation ;
  • Lorsque le matériel médical, comme les seringues et les aiguilles, est réutilisé ou mal stérilisé dans certains centres de soins ;
  • Lorsque des produits sanguins sont transfusés sans avoir été correctement contrôlés (dépistage de l’hépatite C) ;
  • Lors d’une piqûre accidentelle du personnel soignant avec du matériel de soin infecté ;
  • Lors de rapports sexuels non protégés avec une personne contaminée, s’il y a présence de sang.


L’hépatite C n’est donc pas considérée comme une IST car elle ne peut être transmise que par les sécrétions ni les muqueuses génitales. Cependant, elle peut tout de même se transmettre lors des rapports sexuels, lorsqu’il y a présence de sang et absence d’utilisation d’un préservatif (pendant les règles, en cas de lésions sur le sexe ou sur les doigts, de rapport violent ou de rapport anal mal lubrifié, etc.). Enfin, l’infection peut aussi être transmise de la mère à son nourrisson mais ces deux derniers modes de transmission sont moins courants.