02-06-2017 | Animaux

Cet été, dites adieu aux piqûres d'insectes

Les piqûres d'insectes, vous comme moi, on s'en passerait bien. Mieux vaut donc s'équiper pour les éviter. Eh oui, mieux vaut prévenir que guérir ! Aïe, vous vous êtes tout de même fait mordre ou piquer ? Suivez donc nos conseils pour savoir comment réagir.

 

Préparez-vous à faire la guerre aux insectes :

  • La solution la plus simple, mais pas toujours accessible : des vêtements adaptés. Des vêtements longs et des chaussures fermées diminuent directement le risque de piqûres.
     
  • Évitez de vous exposer aux abeilles, aux guêpes et aux bourdons. Pas besoin de les traquer, mais tâchez de ne pas non plus les attirer. Evitez par exemple de sortir avec des aliments sucrés qui les attirent. Vous avez quand même envie d'une douceur sucrée ? Utilisez alors un contenant que vous pouvez refermer. Attention, restez vigilant : si vous buvez ou mangez du sucre, les insectes peuvent le sentir au niveau de votre bouche. Veillez donc à ce qu'ils ne s’approchent pas de vos lèvres et qu’ils ne viennent certainement pas s'y poser. Eh oui, le risque de piqûre est alors particulièrement élevé.
     
  • Prenez d'autant plus de précautions si vous avez déjà présenté, dans le passé, une réaction allergique à une piqûre de guêpe ou d'abeille. En effet, une allergie évolue et la prochaine réaction pourrait être encore plus violente.
     
  • Si vous aimez laisser la fenêtre ouverte l'été, pensez à y placer une moustiquaire. Vous évitez ainsi les insectes à l'intérieur et réduisez significativement le risque de piqûres, surtout celles des moustiques pendant la nuit. Vous venez de placer votre moustiquaire ? Vérifiez qu'il n'y a pas de trous dans lesquels ils pourraient s'infiltrer, en particulier les guêpes qui sont les reines pour trouver la faille. Un homme averti en vaut deux : la vérification est le mot d'ordre !
     
  • Ce qui suit n'est pas un scoop ; vous pouvez aussi toujours vous protéger à l'aide d'un produit pour éloigner les insectes. Il vous suffit, pour ce faire, d’en appliquer avant de vous exposer aux insectes. Ce conseil est surtout pertinent la nuit, si vous voulez dire adieu aux désagréables piqûres de moustiques qui chatouillent le lendemain. Gardez à l'esprit cependant que ces produits n'ont aucun effet sur les guêpes, les abeilles ni les bourdons.
     
  • Choisissez de préférence un produit à base de DEET (N,N-diéthyl-méta-toluamide). Vous les trouverez en spray ou en roll-on, mais vous pouvez aussi opter pour un lait ou une huile. Ils existent aussi en différentes concentrations ; pour savoir le quel choisir, n’hésitez pas à vous informer auprès de nos assistantes en pharmacies (disponibles par téléphone ou en ligne, par mail ou directement via le chat). En effet, ce type de produit peut se révéler néfaste pendant la grossesse par exemple, l'allaitement ou chez les jeunes enfants.
     
  • Vos vacances sont réservées ? Avant de partir, informez-vous sur les insectes ennuyeux ou dangereux que vous pourriez rencontrer dans votre pays de destination. Chaque pays a son lot d’insectes typiques et prédominants.
     
  • Redoublez de vigilance en ce qui concerne les tiques. Si vous prévoyez une excursion à un endroit où il y a de l'herbe, enfilez ou emportez avec vous des vêtements adaptés, en particulier si l'herbe est haute. Le mieux, c'est alors de rentrer les jambes de votre pantalon dans vos bas. Vous évitez ainsi qu'une tique ne rentre dans votre pantalon et ne vienne se loger quelque part sur votre peau, bien au chaud. De retour de votre escapade ? Examinez minutieusement tous les recoins de votre corps à la recherche de tiques, en vous attardant au niveau des endroits chauds comme les plis de l'aine, sous les bras et derrière les genoux, entre les fesses, etc. Il peut être utile, pour ce faire, de demander à une personne de confiance de regarder pour vous. N'oubliez pas que vous pouvez, pour les tiques également, utiliser les spray ou roll-on contre les insectes mentionnés précédemment.

 

Aïe, vous vous êtes tout de même fait mordre ou piquer ? Voici rapidement nos conseils les plus utiles :

La piqûre vous démange, elle est gonflée ou douloureuse ? Vous pouvez la soulager en la mettant sous l'eau froide, ou bien avec une compresse humide, un objet froid ou de la glace. Le froid permet en effet de contracter les vaisseaux, ce qui empêche la diffusion du venin. Par conséquent, plus vite vous appliquez le froid, plus vous diminuez l'intensité de la réaction.


Vérifiez que le dard ne soit plus incrusté dans la peau. Si c'est le cas, mieux vaut l'enlever le plus vite possible car la glande à venin en libère encore pendant un moment. Vous pouvez retirer le dard en le « raclant » avec vos ongles ou bien avec la partie tranchante d’un couteau, en le faisant précautionneusement glisser à la surface de votre peau. Si vous avez une pince sous la main, privilégiez-la, bien entendu. Prenez garde, en utilisant la pince, de ne pas écraser le dard, car vous feriez sortir encore davantage de venin qui s'infiltrerait alors dans vos tissus. Vous avez pu retirer le dard ? Nettoyez bien la blessure et, par sécurité, vous pouvez toujours la désinfecter un peu. Pour ce qui est des morsures ou des piqûres grattées à sang, mieux vaut les nettoyer avec de l'eau et du savon. En effet, ce type de blessure pourrait s’infecter.

 

Que faire en cas de piqûre de tique ?

Juste après la morsure d'une tique, vous observerez une petite tache rouge à l'endroit concerné. Cette petite plaque ne mesure en général pas plus de deux centimètres et elle disparaît dans les deux semaines.

Certaines tiques (une minorité) peuvent causer la maladie de Lyme et, dans certaines régions, l'encéphalite à tiques.

Quand faut-il consulter le médecin ?

  • Si vous ne parvenez pas à retirer la tique : dans ce cas, mieux vaut consulter votre médecin le jour-même.
  • Si la plaque rouge s'étend quelques jours ou quelques semaines après la morsure de tique.
  • Si vous présentez, dans les 3 mois suivant la piqûre, les symptômes suivants :
    • un syndrome grippal avec un mal de tête, de la fièvre, des douleurs musculaires et/ou de la fatigue ;
    • de la douleur, des picotements ou un manque de force dans les membres ;
    • des articulations gonflées ou douloureuses ;
    • la vision double.

En cas de suspicion de la maladie de Lyme, votre médecin vous prescrira un antibiotique adéquat.

Comment enlever une tique en toute sécurité ?

  • Souvent, juste après la morsure, une plaque rouge apparaît. Elle ne mesure en général pas plus de deux centimètres et elle disparaît dans les deux semaines.
  • Certaines tiques (une minorité) peuvent causer la maladie de Lyme et, dans certaines régions, l'encéphalite à tiques.

Retirer une tique en toute sécurité :

  • Après avoir gambadé dans la nature, examinez minutieusement tout votre corps. Attardez-vous au niveau des endroits chauds et humides comme les aisselles, les plis de l'aine et des genoux, entre les fesses, etc. Chez les enfants, observez toujours attentivement la tête, en particulier au niveau de l'implantation des cheveux et derrière les oreilles.
  • Vous avez trouvé une tique ? Enlevez-la directement. Si vous la retirez dans les 24 heures, vous réduisez le risque de contamination.
  • N'endormez PAS la tique avec de l'alcool, de l'huile, du vernis à ongle ni aucun autre produit. En effet, vous augmenteriez le risque de contamination.
  • Saisissez fermement la tique à l'aide d'une pince à tique ou d'une pince à épiler. Si vous n'en avez pas sous la main, faites-le avec vos doigts. Saisissez la tique au niveau de la tête, le plus proche possible de la peau. Retirez-la prudemment de la peau à l'aide d'un mouvement rectiligne en prenant garde de ne pas écraser le corps. Si la tête de la tique se rompt et qu'un morceau reste dans la peau, ce n'est pas grave car, comme pour les échardes, le morceau restant ressortira de lui-même. Cependant, réfléchissez à deux fois avant de retirer la tique. Si vous faites une fausse manœuvre, vous risquez de déverser le contenu de l'estomac de la tique dans votre peau, dont des bactéries et des virus néfastes. C'est exactement pour cette raison qu'une pince spéciale pour les tiques est vivement conseillée. Vous pouvez donc en prévoir une dans la boîte à gants de votre voiture, dans votre sacoche de vélo, votre sac à dos, etc. pour être paré en toute circonstance.
  • Après avoir enlevé la tique, nettoyez la plaie avec de l'eau et du savon et désinfectez-la avec un produit à base d'alcool (70%) ou un produit à base de Chlorhexidine.

Après avoir retiré la tique et soigné la blessure, nous vous conseillons de noter la date de la morsure de la tique à un endroit où vous pourrez facilement la retrouver 3 mois plus tard. En effet, en cas de contamination, certains symptômes peuvent encore se manifester très longtemps après le contact avec cet insecte. Tenez également bien à l'œil la zone concernée durant les 3 premières semaines après le retrait de la tique. Si, durant cette période, la tache ronde s'étend, prenez contact au plus vite avec votre médecin.

 

Vous voilà paré pour un été sans piqûres d'insectes. Bonne chance et profitez-en bien !

Nous désirons connaître votre opinion, partagez-la avec nous ici
Blog - La santé et le bien être d'abord!

Bienvenue sur le blog Viata. Vous y trouverez tout ce qui concerne la santé et le bien-être, qui occupent le premier plan.

Articles récents