Voir tous les thèmes »

Qu’est-ce que l’allergie et comment la prévenir ?

Le soleil fait petit à petit son grand retour et vous redoutez déjà les symptômes du rhume des foins ? Vous êtes allergique aux acariens, au lactose, au gluten ou à certains produits ou aliments ? Comment prévenir les allergies cette année et éviter les symptômes désagréables comme les yeux rouges, qui piquent et qui coulent, les plaques cutanées ou encore, les troubles gastro-intestinaux ? Vous trouverez également, dans cet article, toutes nos explications sur les allergies.

 

Qu’est-ce que l’allergie ?

Une allergie est une réaction exagérée de l’organisme à une substance (appelée allergène) normalement inoffensive. Le mot « allergie » vient du grec et désigne une réaction anormale, différente, exagérée. Normalement, le système immunitaire combat uniquement les microbes (bactéries, virus, etc.).

Or, chez les personnes allergiques, le système immunitaire se défend contre une substance qu’elles respirent, qu’elles mangent ou qui entre en contact avec leur peau, alors que ce n’est pas des éléments pathogènes. Leur corps produit alors des anticorps spécialement conçus pour lutter contre l’allergène en cause. Ces anticorps portent le nom d’immunoglobulines de type E (IgE).

Une allergie peut être liée au contact de la substance en cause, ou à son ingestion. Elle apparaît en 2 phases :


1.      La phase de sensibilisation

C’est le premier contact avec l’allergène avec l’organisme. Il ne provoque pas de symptômes allergiques mais les cellules du système immunitaire gardent néanmoins la substance en mémoire.


2.      La réaction allergique

Les cellules du système immunitaire ont considéré, à tort, l’allergène comme un élément pathogène et réagissent donc, au second contact, comme s’il s’agissait d’un microbe ou d’une substance néfaste.

Chez les personnes allergiques, le système immunitaire se défend contre une substance qu’elles respirent, qu’elles mangent ou qui entre en contact avec leur peau, alors que ce n’est pas des éléments pathogènes.

 

Quels sont les différents types d’allergie ?

Les allergies peuvent être classées en fonction des formes d’allergie ou des types allergènes. Elles peuvent induire des réactions cutanées (plaques), des difficultés respiratoires (asthme) ou encore, des troubles du système digestif (diarrhée, vomissement, douleurs, etc.).


Les différentes formes d’allergies sont :


Parmi les allergènes les plus fréquents, on retrouve :

  • Le pollen, qui donne lieu au rhume des foins
  • Les acariens
  • Les animaux
  • Les piqûres ou le venin d’insectes (guêpes, abeilles)
  • Les moisissures (l’humidité)
  • La pollution
  • Le latex et les produits chimiques
  • Les aliments : le lactose, le gluten, les œufs, le poisson les crustacés, le soja, certains fruits ou fruits secs, etc.
  • Les médicaments (la pénicilline, les anesthésiants, etc.)
  • Les vaccins
  • Les plantes
  • Certains éléments chimiques comme le nickel, par exemple
  • Le soleil

 

Quels sont les symptômes de l’allergie ?

Les symptômes varient selon la forme d’allergie et le type d’allergène. Ils peuvent toucher le système respiratoire, cutané, digestif, etc. Les symptômes de l’allergie peuvent être légers, modérés ou graves.


Symptômes légers :

  • Rhinite (nez bouché, inflammation de la muqueuse nasale, nez qui coule, etc.)
  • Conjonctivite (yeux rouges, qui piquent, qui coulent, etc.)
  • Eczéma, plaques, rougeurs, gonflement ou démangeaisons (urticaire) au niveau de la peau


Symptômes modérés :

  • Asthme
  • Difficultés respiratoires
  • Toux sèche
  • Bronchite chronique
  • Démangeaisons générales


Symptômes graves :

  • Réaction grave comme un œdème de Quincke (un gonflement au niveau des voies respiratoires)
  • Choc anaphylactique : une réaction généralisée avec une chute de la tension artérielle et, éventuellement une perte de conscience. Le pronostic vital est alors engagé.

 

Quelles sont les causes de l’allergie ?

Les causes peuvent être diverses et sont, la plupart du temps, liées à un ensemble de facteurs, comme l’exposition à certaines substances chimiques ou à des environnements humides, pollués, par exemple. Le nombre de cas d’allergies est donc en recrudescence en raison de l’évolution du mode de vie des sociétés industrialisées. Ainsi, certains milieux trop « aseptisés » pourraient aussi favoriser leur apparition. Enfin, il y a un facteur génétique non négligeable : les personnes dont les parents sont allergiques ont davantage de risque de développer, à leur tour, une allergie.

 

Comment prévenir l'allergie ?

Pour prévenir les allergies, l’essentiel est d’éviter la substance, l’aliment ou l’animal en cause. Pour ce faire, suivez ces conseils :

  • Évitez, bien entendu, les aliments dont vous êtes allergique :
  • SI vous êtes allergique au lait de vache, remplacez le lait de vache par un lait végétal
  • Si vous souffrez d'une intolérance au lactose, optez pour des aliments sans lactose

N.B. : en cas d’intolérance au lactose chez l’enfant, vous pouvez utiliser de la lactase, du lait sans lactose ou envisager, avec le pédiatre, le recours à une boisson de remplacement.

Découvrez aussi nos conseils généraux pour prévenir les allergies.

P.S. : saviez-vous qu’il existe, de nos jours, des compléments alimentaires qui peuvent aider à diminuer l’intolérance au lactose ?

 

Que faire en cas d’allergie ?

Il existe, bien entendu des antihistaminiques, mais mieux vaut toujours consulter votre médecin et demander conseil à votre pharmacien. Par ailleurs, il existe la possibilité de faire une désensibilisation lorsque l’allergie est vraiment très invalidante. La désensibilisation permet de diminuer l’intensité de la réaction allergique. À nouveau, mieux vaut discuter de cette possibilité avec votre médecin traitant, qui vous redirigera vers un allergologue.

 

Allergie ou intolérance ?

Les symptômes de l’allergie sont parfois similaires à ceux de l’intolérance, bien que les symptômes de l’allergies soient souvent plus sévères. Les deux affections font donc souvent l’objet de confusion. Cependant, la différence entre l’allergie et l’intolérance est très simple : dans l’allergie, le système immunitaire intervient, alors que ce n’est pas le cas en cas d’intolérance.

En effet, en cas d’allergie, des anticorps spécifiques sont produits et ils libèrent des substances chimiques qui sont, à leur tour, responsables des symptômes. Ces symptômes peuvent être graves. Enfin, on devient allergique au fil du temps, on peut même le devenir après avoir consommé un aliment pendant des années sans jamais avoir de problèmes.

L’intolérance n’est pas une réaction du système immunitaire mais plutôt un trouble qui concerne les enzymes. Ces substances chimiques peuvent être déficientes, inexistantes, insuffisantes ou inactives. L’intolérance concerne généralement les aliments, qui contiennent, par exemple, du lactose, du gluten, du fructose, ou de l’histamine. Les symptômes de l’intolérance sont moins sévères que les symptômes de l’allergie.

Saviez-vous qu’il existe, de nos jours, des compléments alimentaires qui peuvent aider à diminuer l’intolérance au lactose ?

En cas d’intolérance, les symptômes sont plutôt :

  • troubles digestifs : douleurs abdominales, nausées, flatulences, diarrhée
  • fatigue
  • irritabilité
  • maux de tête
  • éruption cutanée
  • etc.

Si vous avez des questions ou si vous souhaitez recevoir des conseils, n’hésitez pas à prendre contact avec notre pharmacien Viata.