Perdophen 2% Sirop 100ml

Médicament à base d'ibuprofène, sous forme de sirop au goût de fraise. Pour traiter la douleur et de la fièvre chez l'enfant.

4,23
En stock

Commandez avant 19:00, livré le lendemain

Perdophen Pédiatrie est un médicament actif contre la douleur, l'inflammation et la fièvre (médicament
anti-inflammatoire non stéroïdien, en abrégé AINS).
Perdophen Pédiatrie est utilisé
− contre la douleur d'intensité faible à modérée.
− contre la fièvre
Comme tous les médicaments, Perdophen Pédiatrie peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne
surviennent pas systématiquement chez tout le monde.
Si vous constatez que votre enfant présente certains des effets ci-dessous, parlez-en avec votre médecin
qui décidera ensuite ce qu’il faut faire.
L’évaluation des effets indésirables est basée sur les fréquences suivantes :
Très fréquent : Chez plus de 1 patient traité sur 10
Fréquent : Chez 1 à 10 patients traités sur 100
Peu fréquent : Chez 1 à 10 patients traités sur 1.000
Rare : Chez 1 à 10 patients traités sur 10.000
Très rare : Chez moins de 1 patient traité sur 10.000
Inconnu La fréquence ne peut pas être estimée à partir des données disponibles.
Effets indésirables possibles
La liste suivante comprend toutes les réactions indésirables qui ont été signalées lors de traitements par
l’ibuprofène, y compris les réactions associées à des doses élevées dans les traitements de longue durée de
patients souffrant de rhumatismes. Les fréquences citées, qui vont au-delà des mentions très rares, se
rapportent à une utilisation de courte durée de doses journalières jusqu’à maximum 1200 mg d’ibuprofène
pour les formes orales (= 60 ml de Perdophen Pédiatrie) et jusqu’à maximum 1800 mg pour les
suppositoires. En ce qui concerne les réactions indésirables ci-dessous, il faut tenir compte du fait qu’elles
sont principalement proportionnelles à la dose et qu’elles varient d’un patient à l’autre.
Les effets indésirables observés le plus fréquemment sont de nature gastro-intestinale. Ils consistent en
ulcères gastroduodénaux, en perforations ou hémorragies gastro-intestinales, parfois avec une issue fatale,
surtout chez les sujets âgés (voir rubrique 2 : « Faites attention avec Perdophen Pédiatrie »).
Les symptômes suivants ont également été mentionnés après utilisation du médicament : nausées,
vomissements, diarrhée, gaz, constipation, troubles digestifs, maux de ventre, selles d’aspect
goudronneux, vomissements contenant du sang, stomatite ulcéreuse (inflammation avec ulcérations de la
muqueuse de la bouche), aggravation des maladies intestinales appelées colite ulcéreuse et maladie de
Crohn (voir rubrique 2 : « Faites attention avec Perdophen Pédiatrie »).
Moins fréquemment, une inflammation de la muqueuse de l’estomac a été observée. C’est surtout le
risque de saignement gastro-intestinal qui dépend de la dose et de la durée d’utilisation.
Œdème, hypertension et insuffisance cardiaque ont également été rapportés en association avec le
traitement aux AINS.
Des médicaments tels que Perdophen Pédiatrie peuvent être associés à une légère augmentation du risque
de crise cardiaque (« infarctus du myocarde ») ou d’attaque cérébrale (« accident vasculaire cérébral »).
Affections cardiaques
Très rare : Palpitations cardiaques, insuffisance cardiaque, crise cardiaque (« infarctus du myocarde »)
Affections hématologiques et du système lymphatique
Très rare : Perturbations de la composition du sang (anémie, leucopénie, thrombocytopénie, pancytopénie,
agranulocytose). Les premiers signes peuvent consister en : fièvre, mal de gorge, lésions superficielles de
la bouche, symptômes pseudo-grippaux, lassitude intense, saignements du nez et saignements de la peau.
Si ces signes apparaissent, le médicament doit être arrêté immédiatement et un médecin doit être consulté.
Vous ne pouvez pas traiter votre enfant avec des médicaments contre la douleur ou la fièvre sans avoir
d’abord demandé conseil à votre médecin.
Affections du système nerveux
Peu fréquent : Troubles du système nerveux central tels que maux de tête, étourdissement, sensation de
tête légère, agitation, irritabilité ou fatigue.
Affections oculaires
Peu fréquent : Troubles visuels
Affections de l’oreille et du labyrinthe
Rare : Bourdonnements de l'oreille
Affections gastro-intestinales
Fréquent : Symptômes gastro-intestinaux tels que brûlures d’estomac, maux de ventre, nausées,
vomissements, gaz, diarrhée, constipation et légers saignements gastro-intestinaux pouvant provoquer un
manque de globules rouges (anémie) dans des cas exceptionnels
Peu fréquent : Ulcères gastroduodénaux, éventuellement avec saignement et perforation, inflammation
avec ulcérations de la muqueuse de la bouche (stomatite ulcéreuse) et aggravation d’une colite ulcéreuse
ou d’une maladie de Crohn, inflammation de la muqueuse de l’estomac (gastrite)
Très rare : Inflammation de l’œsophage (œsophagite) et du pancréas (pancréatite), formation d’un
rétrécissement de type membranaire dans l’intestin grêle et le gros intestin (sténoses intestinales de type
diaphragmatique).
En cas de douleurs intenses dans le haut du ventre, de vomissements contenant du sang, de selles
sanglantes et/ou de couleur noirâtre, vous devez arrêter de donner Perdophen Pédiatrie à votre enfant et
consulter immédiatement votre médecin.
Affections du rein et des voies urinaires
Très rare : Augmentation de la rétention de liquides dans les tissus (œdème), particulièrement chez des
patients hypertendus ou insuffisants rénaux, syndrome néphrotique (accumulation d'eau dans le corps
[œdème] et taux d’albumine important dans l’urine), trouble inflammatoire des reins (néphrite
interstitielle), pouvant s’accompagner de perturbations aiguës du fonctionnement des reins.
Une détérioration des tissus rénaux (nécrose papillaire) et une augmentation des taux sanguins d’acide
urique peuvent aussi se produire.
Des manifestations telles qu’une diminution de l’excrétion d’urine, une accumulation d’eau dans le corps
(œdème) ainsi qu’une sensation générale de malaise peuvent être des signes de perturbation des reins ou
peuvent donner lieu à une insuffisance rénale.
Si ces symptômes se produisent ou s’aggravent, vous devez arrêter de donner Perdophen Pédiatrie à votre
enfant et consulter immédiatement votre médecin.
Affections de la peau et des tissus sous-cutanés
Très rare : Graves réactions de la peau, qui présente des éruptions, rougit et forme des cloques (par ex.
syndrome de Stevens-Johnson, nécrolyse épidermique toxique/syndrome de Lyell), chute de cheveux
(alopécie)
Dans des cas exceptionnels, de graves infections de la peau et des complications des tissus mous peuvent
se développer dans le contexte d’une varicelle ou d’un érysipèle facial/zona (voir aussi les « Infections et
infestations »).
Infections et infestations
Très rare : Très rarement, on a décrit une aggravation d’inflammations d’origine infectieuse (p.ex. le
développement d’une fasciite nécrosante) en association avec l’utilisation de certains médicaments anti-inflammatoires
(comme les anti-inflammatoires non stéroïdiens, la catégorie dont fait aussi partie
Perdophen Pédiatrie).
Des symptômes de méningite virale (méningite aseptique) ont été observés, notamment un mal de tête
intense, des nausées, des vomissements, de la fièvre, une rigidité de la nuque ou une diminution du niveau
de conscience. Le risque semble aussi être augmenté chez les patients qui souffrent déjà de certaines
maladies auto-immunes (lupus érythémateux systémique et troubles mixtes du tissu conjonctif).
Si des signes d’infection (par exemple rougeur, gonflement, chaleur excessive, douleur, fièvre)
apparaissent ou s’aggravent pendant l’utilisation de Perdophen Pédiatrie, vous devez immédiatement
consulter votre médecin.
Affections vasculaires
Très rare : Tension artérielle élevée (hypertension artérielle)
Troubles du système immunitaire
Peu fréquent : Réactions d’hypersensibilité avec éruptions de la peau et démangeaisons ainsi que crises
d’asthme (éventuellement en association avec une chute de tension).
Si cela se produit, arrêtez de donner Perdophen Pédiatrie à votre enfant et consultez votre médecin.
Très rare : Graves réactions d’hypersensibilité généralisées.
Elles peuvent débuter par les manifestations suivantes : œdème du visage, gonflement de la langue,
gonflement de la partie interne de la gorge avec rétrécissement des voies respiratoires, essoufflement,
palpitations cardiaques, chute de la tension artérielle et jusqu’au choc pouvant menacer la vie.
Le colorant rouge Allura AC peut causer des réactions allergiques.
Si l’un de ces symptômes se produit, ce qui pourrait déjà survenir dès la première utilisation, consultez
immédiatement votre médecin.
Affections hépatobiliaires :
Très rare : Perturbations du fonctionnement du foie, lésion du foie surtout en cas de traitement à long
terme, insuffisance du foie, inflammation aiguë du foie (hépatite)
En cas d’administration prolongée, les valeurs du foie doivent être contrôlées régulièrement.
Affections psychiatriques
Très rare : Réactions psychotiques, dépression.
Si vous ressentez un des effets mentionnés comme graves ou si vous présentez des effets indésirables non
mentionnés dans cette notice, veuillez en informer votre médecin ou votre pharmacien.
La substance active est l’ibuprofène. Chaque dose de 5 ml de la suspension buvable contient
100 mg d’ibuprofène.
- Les autres composants (excipients) sont les suivants : acésulfame-potassium (E950), glycérol,
benzoate de sodium (E211), polysorbate 80, saccharose, amidon de maïs, eau purifiée, gomme de
Ne donnez pas Perdophen Pédiatrie à votre enfant dans les cas suivants :
· s'il est allergique (hypersensible) à l’ibuprofène, à d’autres anti-inflammatoires non stéroïdiens, au
colorant rouge Allura AC ou à un autre composant de Perdophen Pédiatrie ;
· s'il a déjà eu dans le passé des réactions allergiques après la prise d'acide acétylsalicylique ou d'autres
médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens, à savoir
− des crises d’asthme
− un gonflement des muqueuses du nez
− des réactions de la peau (par ex. des rougeurs, de l'urticaire ou autre réaction de ce genre)
· s'il a des antécédents d'ulcères ou de saignements gastro-intestinaux (au moins deux épisodes distincts
d'ulcération ou de saignements prouvés) ou s'il en souffre encore actuellement ;
· s'il a des antécédents de saignements ou de perforations du tube digestif en rapport avec un traitement
antérieur par des AINS ;
· s'il a déjà présenté un saignement au cerveau (saignement cérébrovasculaire) ou un autre saignement
actif ;
· s'il a déjà présenté une grave insuffisance du foie ou des reins ;
· s'il a souffert d’insuffisance cardiaque grave ;
· s'il a présenté récemment une perte de liquide considérable (en raison de vomissements, de diarrhée
ou du fait de ne pas boire suffisamment).
N’utilisez pas Perdophen Pédiatrie
· dans les trois derniers mois de la grossesse.
Faites attention avec Perdophen Pédiatrie :
Les effets indésirables peuvent être limités en utilisant la plus faible dose efficace pendant la plus courte
durée nécessaire pour maîtriser les symptômes. Ne dépassez pas la dose et/ou la durée recommandée de 4
jours de traitement sans en discuter d’abord avec un médecin/pharmacien.
Si votre enfant souffre d’une maladie grave et/ou prend régulièrement des médicaments, par ex. des
antibiotiques, des médicaments antirejet (en cas de greffe d’organe) ou des anticoagulants, veuillez
consulter son médecin traitant avant d’utiliser Perdophen Pédiatrie.
Sécurité au niveau du tractus gastro-intestinal
Il faut éviter d’utiliser Perdophen Pédiatrie en même temps que d’autres anti-inflammatoires du type
AINS, y compris ceux que l’on appelle inhibiteurs COX-2 (inhibiteurs sélectifs de la cyclooxygénase-2).
Si votre enfant utilise déjà un autre AINS au cours de la même période, Perdophen Pédiatrie ne peut être
utilisé que si le médecin traitant l’a recommandé.
Perdophen Pédiatrie ne peut servir à traiter des maux de ventre qu’après consultation d’un médecin.
Des hémorragies, des ulcérations ou des perforations gastro-intestinales pouvant être mortelles ont été
signalées avec tous les AINS à l’un ou l’autre moment du traitement, avec ou sans symptômes
annonciateurs ou antécédents d’événements gastro-intestinaux graves.
Le risque d’hémorragie, d’ulcérations ou de perforations gastro-intestinales augmente avec la dose
d’AINS chez des patients ayant des antécédents d’ulcères, surtout associés à des complications telles que
saignements ou perforations (voir rubrique 2 : « Quelles sont les informations à connaître avant d’utiliser
Perdophen Pédiatrie »). Chez ces patients, on instaurera le traitement à la dose la plus faible disponible.
Un traitement combiné avec des agents protecteurs (par ex. du misoprostol ou des inhibiteurs de la pompe
à protons) devra être envisagé chez ces patients, de même que chez des patients nécessitant un traitement
simultané avec une faible dose d’acide acétylsalicylique (ASA) ou d’autres composants actifs pouvant
augmenter le risque de maladies gastro-intestinales.
Si votre enfant a des antécédents d’effets indésirables gastro-intestinaux, vous devez signaler tout
symptôme abdominal inhabituel (surtout des saignements gastro-intestinaux) en particulier dans les
premiers stades du traitement.
La prudence est de mise si votre enfant reçoit en même temps des médications pouvant augmenter le
risque d’ulcères ou de saignements, notamment des corticostéroïdes oraux, des anticoagulants tels que de
la warfarine, des inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (qui sont utilisés entre autres pour
traiter l’humeur dépressive) ou des médicaments antiplaquettaires tels que l’ASA (voir rubrique 2 :
« Utilisation avec d’autres médicaments »).
Si votre enfant développe des saignements ou des ulcères gastro-intestinaux lors de l’utilisation de
Perdophen Pédiatrie, le traitement doit être arrêté
Les AINS doivent être donnés avec prudence aux patients ayant des antécédents de maladies gastro-intestinales
(colite ulcéreuse, maladie de Crohn) car cela pourrait aggraver ces maladies (voir
rubrique 4 « Quels sont les effets indésirables éventuels »).
Effets sur le système cardiovasculaire
Des médicaments tels que Perdophen Pédiatrie peuvent être associés à une légère augmentation du risque
de crise cardiaque (« infarctus du myocarde ») ou d’attaque cérébrale (« accident vasculaire cérébral »).
Les risques peuvent augmenter en cas de doses élevées ou de traitement prolongé. Ne dépassez pas la
dose ou la durée recommandée du traitement pour votre enfant (maximum 4 jours).
Si votre enfant a des problèmes cardiaques, a déjà souffert dans le passé d’une attaque cérébrale ou court
le risque de développer ces troubles (par exemple en raison d’hypertension, de diabète ou de taux élevé de
cholestérol), vous devez discuter du traitement avec votre médecin ou votre pharmacien.
Réactions de la peau
De graves réactions de la peau, entraînant rougeurs et formation de cloques, et pouvant parfois être
mortelles (dermatite exfoliative, syndrome de Stevens-Johnson et nécrolyse épidermique toxique/
syndrome de Lyell) ont été très rarement signalées avec l’utilisation d’AINS (voir rubrique 4 : « Quels
sont les effets indésirables éventuels »).
C’est au début du traitement que les patients semblent courir le risque le plus élevé de développer ces
réactions : dans la plupart des cas, la réaction se déclenche alors au cours du premier mois de traitement.
Le traitement par Perdophen Pédiatrie doit être immédiatement arrêté et un médecin doit être consulté dès
les premiers signes d’une éruption de la peau, de lésions aux muqueuses ou de toute autre manifestation
d’hypersensibilité.
Autres remarques :
Une surveillance attentive par un médecin est requise dans les cas suivants :
− En présence d'une porphyrie intermittente aiguë ;
− Dans certaines maladies auto-immunes (lupus érythémateux systémique et troubles mixtes du tissu
conjonctif). Dans ce cas, Perdophen Pédiatrie ne doit être utilisé qu’après une évaluation attentive du
rapport bénéfices/risques.
− En cas de troubles gastro-intestinaux ou d’antécédents de maladies inflammatoires chroniques des
intestins (colite ulcéreuse, maladie de Crohn) ;
− En cas d’hypertension ou d’insuffisance cardiaque ;
− En cas de perturbation du fonctionnement des reins ou du foie ;
− En cas d’allergies (par ex. réactions de la peau après la prise d’autres médicaments, asthme, rhume
des foins), de gonflement chronique de la muqueuse du nez ou de troubles obstructifs chroniques qui
rétrécissent les voies respiratoires ;
− Des réactions d’hypersensibilité aiguë (par exemple un choc anaphylactique) s’observent très
rarement. Aux premiers signes d’une réaction d'hypersensibilité grave après la prise de Perdophen
Pédiatrie, vous devez immédiatement arrêter de donner le médicament à votre enfant et consulter
votre médecin.
− L’ibuprofène, la substance active de Perdophen Pédiatrie, peut ralentir temporairement l’activité des
plaquettes sanguines (agrégation thrombocytaire). Par conséquent, les patients souffrant de troubles
de la coagulation du sang doivent être surveillés attentivement.
− Si votre enfant prend simultanément des médicaments pour freiner la coagulation du sang ou pour
réduire le taux de sucre dans le sang, des contrôles de la coagulation sanguine ou du taux de sucre
sanguin doivent être effectués régulièrement. En cas d’administration prolongée de Perdophen
Pédiatrie, un contrôle régulier des valeurs du foie, du fonctionnement des reins et de la composition
du sang (numération sanguine) est requis.
− Le médecin ou le dentiste doit être consulté ou informé si Perdophen Pédiatrie a été pris avant une
intervention chirurgicale.
− En cas d’usage prolongé d’antidouleurs, il peut se produire des maux de tête qui ne peuvent donc pas
être traités par des doses encore plus fortes du médicament. Demandez conseil à votre médecin si,
malgré la prise de Perdophen Pédiatrie, votre enfant souffre fréquemment de maux de tête.
− De manière générale, une prise régulière d’antidouleurs, et surtout l’association de plusieurs
antidouleurs différents, peut entraîner des lésions permanentes aux reins avec risque d’insuffisance
rénale (néphropathie des analgésiques).
Dans tous ces cas-là, consultez votre médecin.
Utilisation d’autres médicaments
Informez votre médecin ou votre pharmacien si votre enfant utilise actuellement ou a utilisé récemment
d’autres médicaments. Cela vaut également pour les médicaments obtenus sans ordonnance.
L'action des médicaments ou groupes de médicaments suivants peut être renforcée en cas de traitement
simultané avec Perdophen Pédiatrie.
Certains anticoagulants (p.ex. l’acide acétylsalicylique, la warfarine, la ticlopidine), certains médicaments
contre l'hypertension (les inhibiteurs de l’ACE, par ex. le captopril, les bêta-bloquants, les antagonistes de
l’angiotensine II) ainsi que certains autres médicaments peuvent affecter le traitement par l’ibuprofène ou
peuvent en être affectés. Par conséquent, demandez toujours conseil à un médecin avant d’utiliser
l’ibuprofène en même temps que d’autres médicaments.
Action renforcée et/ou un risque accru d’effets indésirables :
− Si les médicaments suivants sont pris en même temps que Perdophen Pédiatrie, les concentrations
sanguines de ces médicaments peuvent augmenter :
- digoxine (médicament pour stimuler le fonctionnement du cœur) ;
- phénytoïne (médicament pour traiter les crises d’épilepsie) ;
- lithium (médicament pour traiter les troubles psychiques).
Un contrôle des taux sériques de lithium, de digoxine et de phénytoïne n’est généralement pas exigé
lorsque ces médicaments sont utilisés correctement (au maximum pendant 4 jours) ;
− En cas d’utilisation de médicaments qui diminuent la coagulation sanguine (anticoagulants) ;
− En cas d’utilisation de méthotrexate (médicament pour traiter le cancer ou certains troubles
rhumatismaux). N’utilisez pas Perdophen Pédiatrie dans les 24 heures avant ou après l’administration
de méthotrexate. Ceci peut entraîner une augmentation des concentrations de méthotrexate et peut dès
lors renforcer ses effets indésirables ;
− En cas d’utilisation d’acide acétylsalicylique et autres antidouleurs anti-inflammatoires, y compris les
inhibiteurs COX-2 (anti-inflammatoires non stéroïdiens), les inhibiteurs sélectifs de la recapture de la
sérotonine (médicament pour traiter l’humeur dépressive) ainsi que des produits à base de cortisone
(glucocorticoïdes). Il existe un risque augmenté de présenter des ulcères et des saignements dans le
tractus gastro-intestinal ;
− En cas d’utilisation de probénécide ou de sulfinpyrazone (médicaments pour traiter la goutte). Ces
médicaments peuvent retarder l’excrétion de l’ibuprofène. L’ibuprofène peut alors s’accumuler dans
le corps, ce qui renforce les effets indésirables.
Affaiblissement de l’action des médicaments suivants :
− Médicaments destinés à augmenter l’excrétion des liquides (diurétiques) et médicaments qui
réduisent la tension artérielle (antihypertenseurs).
− Inhibiteurs de l’ACE (médicaments utilisés pour traiter l’insuffisance cardiaque et l’hypertension) :
augmentation du risque de dysfonctionnement des reins.
− Acide acétylsalicylique à faibles doses. Il peut y avoir une perturbation de l’effet de l'acide
acétylsalicylique faiblement dosé sur les plaquettes sanguines qui favorisent la coagulation (voir
rubrique 2 : « Faites attention avec Perdophen Pédiatrie »).
Autres interactions possibles :
− Zidovudine (médicament contre le sida) : risque accru d’ecchymoses aux articulations chez les
patients hémophiles séropositifs pour le VIH.
− Ciclosporine (médicament servant à inhiber les défenses immunitaires, après une greffe par exemple,
ou pour traiter le rhumatisme) : il existe un risque d'effet nocif pour les reins.
− Tacrolimus : il existe un risque d'effet nocif pour les reins.
− Diurétiques du type « épargnant le potassium ». En cas de prise simultanée avec l’ibuprofène, il peut
s'ensuivre une augmentation des taux de potassium.
− Sulfonylurées (agents hypoglycémiants, c.-à-d. qui réduisent le taux de sucre dans le sang) : bien
qu’aucune interaction entre l’ibuprofène et les sulfonylurées n’ait encore été décrite, contrairement
aux observations effectuées avec d’autres AINS, les valeurs de glucose sanguin (glycémie) de votre
enfant doivent être contrôlées à titre de précaution si les deux médicaments sont pris en même temps.
− Agents anticoagulants : il existe des rapports isolés d'interactions entre l'ibuprofène et des agents
anticoagulants. En cas de traitement simultané, il est recommandé de vérifier le statut de la
coagulation.
Aliments et boissons
Aucune boisson alcoolisée ne doit être consommée pendant l’utilisation de Perdophen Pédiatrie.
Grossesse et allaitement
Grossesse
Ce produit a été spécialement conçu pour un usage à court terme chez les enfants ; toutefois, en cas de
début de grossesse pendant l’utilisation de Perdophen Pédiatrie, veuillez en informer votre médecin.
L’utilisation de ce médicament doit être évitée pendant les 6 premiers mois de la grossesse, à moins que
votre médecin ne vous donne d’autres instructions. Au cours des trois derniers mois de la grossesse,
Perdophen Pédiatrie est contre-indiqué en raison d’un risque accru de complications pour la mère et
l’enfant.
Le produit fait partie d'une classe de médicaments (les AINS) qui peuvent altérer la fertilité féminine.
Cet effet est réversible lors de l’arrêt du médicament.
Allaitement
Des petites quantités de la substance active ibuprofène et de ses produits de dégradation peuvent aboutir
dans le lait maternel. Comme aucun risque n’est connu à ce jour pour le nourrisson, l’allaitement ne doit
pas nécessairement être arrêté si la mère prend la dose recommandée pendant 4 jours maximum pour
traiter une douleur d’intensité légère à modérée ou de la fièvre.
Veuillez demander conseil à votre médecin ou à votre pharmacien avant de prendre tout médicament.
Conduite de véhicules et utilisation de machines
Aucune perturbation ne doit être attendue dans le cas d’une utilisation à court terme de doses
recommandées de Perdophen Pédiatrie.
Informations importantes concernant certains composants de Perdophen Pédiatrie
Le médicament contient du saccharose (5 ml de sirop contiennent environ 0,13 équivalent farineux [ou
unité-pain]). Il faut en tenir compte en cas de diabète. Si votre médecin vous a dit que votre enfant avait
une intolérance à certains sucres, contactez-le avant d’utiliser ce médicament.
Marque Perdophen
Conditionnement Sirop
Type de produit Médicament
Catégorie d'âge A partir de 6 mois
Goût Fruits rouges
Principe actif Ibuprofène
Médicament générique ? not available
Convient pour l'estomac sensible ? not available
Mode d'administration Oral
Sans colorants ? not available
Sans sucre not available

Perdophen 2% est un médicament. Ne l’utilisez pas de façon prolongée sans conseil médical. Lisez attentivement la notice. Conservez ce médicament hors de la portée des enfants. Gardez la notice, car elle contient des informations importantes. Demandez conseil à votre médecin ou votre pharmacien. Consultez votre médecin en cas d’effets indésirables.