Scheriproct pommade Pommade 30g

Médicament, sur la base de la prednisolone et la cinchocaïne, sous la forme d'un onguent pour le traitement des hémorroïdes et des démangeaisons de l'anus. La pommade fonctionne décongestionnant, anti-inflammatoire et analgésique.

8,79
En stock

Commandez avant 19:00, livré le lendemain

Préparation appartenant à la classe de médicaments contenant une substance utilisée pour l’anesthésie
locale ainsi qu’un dérivé de la cortisone, pour le traitement des maladies inflammatoires anales, telles
que :
· hémorroïdes, y compris leur traitement pré- et postopératoire
· traitement des inflammations de l’anus (rectite)
· eczéma anal

Destiné à un usage externe et rectal.

Scheriproct ne permet pas de guérir la cause de l’apparition des hémorroïdes. La préparation est
cependant indiquée comme traitement préalable aux interventions chirurgicales ou à la sclérose des
hémorroïdes (injections sclérosantes : injection d’un liquide de durcissement) ainsi que comme
traitement postopératoire.

Le traitement des hémorroïdes doit impérativement prendre en considération les mesures d’hygiène.
Par ailleurs, il est également important de prévenir ou d’empêcher la constipation. L’assèchement des
hémorroïdes et les interventions chirurgicales constituent également des méthodes de traitement
envisageables.
Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne
surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

Peu fréquent
· sensation de brûlure dans la région anale (après l’application)

Rare
· réactions allergiques de la peau
· symptômes d’irritation

Une utilisation prolongée de Scheriproct (plus de 4 semaines) peut entraîner les troubles suivants :
· amincissement de la peau (atrophie)
· effets (temporaires) opposés au traitement (effet rebond)
Une utilisation prolongée peut également entraîner les troubles suivants (voir rubrique : « Si vous
avez utilisé plus de Scheriproct pommade que vous n’auriez dû »).
· intoxication à la cinchocaïne (nausées, vomissements, tremblements, crampes allant jusqu'à la
paralysie respiratoire, ainsi que des problèmes cardiaques tels que rythme cardiaque lent
(bradycardie), hypotension (abaissement de la tension artérielle), battements cardiaques irréguliers
(arythmies) allant jusqu'à l’arrêt cardiaque)
· suppression de l'axe hypothalamo-hypophyso-surrénalien (HHS : réaction en chaîne entre ces 3
glandes, induisant la production de cortisol (une hormone de stress) par les glandes surrénales) :
ceci peut influencer la manière dont vous réagissez au stress
· intoxication par les corticostéroïdes (hypercorticisme) en cas de surdosage chronique

Les corticoïdes peuvent retarder la cicatrisation des plaies.

Si vous ressentez un quelconque effet indésirable, parlez-en à votre médecin ou à votre pharmacien.
Ceci s’applique aussi à tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice.
Ce que contient Scheriproct pommade
· Les substances actives sont : chlorhydrate de cinchocaïne 500 mg, caproate de
prednisolone 190 mg pour 100 g
· Les autres composants sont : octyldodécanol, huile de ricin, huile de ricin
hydrogénée, ricinoléate de macrogol 400, huile essentielle de Chypre (dérog. 42/471)

Aspect de Scheriproct pommade et contenu de l’emballage extérieur
Tubes contenant 30 g de pommade.
N’utilisez jamais Scheriproct pommade:
· si vous êtes allergique au chlorhydrate de cinchocaïne ou caproate de prednisolone ou à l’un des autres composants contenus dans ce médicament mentionnés dans la rubrique 6.
· si vous êtes allergique à des médicaments de type amide, utilisés pour les anesthésies locales.
· en présence de lésions tuberculeuses ou syphilitiques (provoquées par la syphilis, une maladie sexuellement transmissible) dans la zone à traiter de votre corps.
· si vous avez contracté une infection virale (p. ex. variole, varicelle, herpès génital).
· si vous avez moins de 16 ans (ou si votre enfant a moins de 16 ans).
· si vous présentez un amincissement de la peau (atrophie).

Les corticoïdes peuvent retarder la cicatrisation des plaies.

En cas d'autres infections bactériennes dans la région à traiter, un traitement antibactérien spécifique
complémentaire est nécessaire.

Précautions
Une prudence extrême s’impose lorsque Scheriproct est utilisé dans les situations suivantes :
· Vous devez éviter tout traitement prolongé par Scheriproct (voir rubrique « Quels sont les
effets indésirables éventuels »)
· En cas d'infection fongique, un traitement spécifique complémentaire est nécessaire.
Évitez tout contact accidentel de Scheriproct avec les yeux. Il est recommandé de se laver
soigneusement les mains après utilisation.

Autres médicaments et Scheriproct pommade

Informez votre médecin ou pharmacien si vous utilisez, avez récemment utilisé ou pourriez utiliser
tout autre médicament.

Dans tous les cas, informez votre médecin si vous prenez l'un des médicaments suivants :
· Médicaments tels que la phénytoïne et le phénobarbital. Ces médicaments peuvent interagir avec Scheriproct.
· Certains anti-inflammatoires. Les effets indésirables de ces médicaments sur la muqueuse de l’estomac pourraient être renforcés.
· Certains diurétiques (produits augmentant la sécrétion urinaire). Lors de l’utilisation de tels médicaments, votre corps pourrait éliminer une plus grande quantité de potassium que d’habitude.
Si vous utilisez Scheriproct correctement, le produit sera à peine présent dans votre sang et vous
présenterez un risque moins élevé d’interactions.

Scheriproct pommade avec des aliments et boissons
Sans objet.

Grossesse et allaitement
Si vous êtes enceinte ou que vous allaitez, si vous pensez être enceinte ou planifiez de contracter une
grossesse, demandez conseil à votre médecin ou pharmacien avant de prendre ce médicament.
Votre médecin décidera de l’utilisation de ce médicament pendant la grossesse. Scheriproct est un
médicament destiné à une application locale, qui contient des corticoïdes. Au cours des 3 premiers
mois de la grossesse, ce type de médicament doit en principe être évité. En particulier, il faut éviter
toute utilisation prolongée.
L’une des substances actives contenues dans ce médicament (caproate de prednisolone) passe dans le
lait maternel. Utilisé aux doses thérapeutiques, il est peu probable qu’il ait un effet néfaste sur le
nourrisson. Néanmoins, Scheriproct ne peut être appliqué que pendant sur une courte période pendant
l’allaitement, et uniquement aux doses recommandées (en petites quantités).

Conduite de véhicules et utilisation de machines
Sans objet.
Marque Scheriproct
Conditionnement Pommade
Type de produit Médicament
Médicament générique ? not available
À base de cortisone ? available
Analgésique ? available
Mode d'administration Rectal

Scheriproct pommade est un médicament. Ne l’utilisez pas de façon prolongée sans conseil médical. Lisez attentivement la notice. Conservez ce médicament hors de la portée des enfants. Gardez la notice, car elle contient des informations importantes. Demandez conseil à votre médecin ou votre pharmacien. Consultez votre médecin en cas d’effets indésirables.