Voir tous les thèmes »

Thrombose en avion

Lorsque les grandes vacances approchent, nous sommes inondés de brochures de voyages. De nos jours, nombreux sont ceux qui ont envie de parcourir le monde et qui profitent de leurs vacances pour réserver un vol long-courrier et partir à la découverte de contrées lointaines. Cependant, pour ceux qui souffrent de problèmes de circulation au niveau des membres inférieurs (varices, jambes lourdes, etc.), le fait de rester assis longtemps dans l'avion peut être très désagréable et même se révéler dangereux !

Les problèmes de circulation lors de longs voyages

thrombose en avion syndrome classe économiqueDurant le vol, vous devez rester immobile durant de longues heures, exactement comme c'est le cas après une intervention chirurgicale. Or, comme vous disposez de peu d'espace pour vos jambes, la circulation est entravée et le sang peut coaguler dans les veines. Un caillot sanguin (un thrombus) peut alors se former et peut boucher le vaisseau.  C'est ce que l'on appelle la thrombose veineuse.

Ce phénomène peut se révéler dangereux lorsqu'il survient dans les veines profondes des jambes (on parle alors de thrombose veineuse profonde = TVP). En effet, une fois que l'avion a atterri, on se remet en mouvement. Le caillot peut alors se détacher et circuler dans le sang vers le cœur ou les poumons. Les conséquences peuvent être extrêmement graves (comme une embolie pulmonaire, par exemple), voire mortelles.

Le syndrome de la classe économique

Des études portant sur les vols intercontinentaux ont démontré que le risque de thrombose en avion concerne chacun d'entre nous (même les personnes qui n'ont a priori pas de facteurs de risque). Cependant, les personnes concernées ne s'en rendent compte que si elles souffrent de troubles sérieux (qui peuvent se manifester jusqu'à 8 semaines après le vol). D'autres ne remarquent rien, car le (minuscule) thrombus se dissout de lui-même après le voyage.

Bien que l'on appelle ce phénomène le « syndrome de la classe économique », il touche également la « business class » et les personnes qui font de longs voyages en train, en voiture ou en bateau.

Sur les vols intercontinentaux, tout le monde court un risque de souffrir d'une thrombose.

Dans le cas des voyages en avion, l'altitude joue également un rôle. En effet, la position assise prolongée très haut dans les airs favorise davantage la thrombose que la position assise au sol.

Bien entendu, plus le vol est long (comme c'est le cas des vols intercontinentaux de plus de 8 heures, par exemple), plus le risque de thrombose augmente. Cependant, il ne faut jamais négliger ce risque, même sur des vols plus courts (de plus de 3 heures).

Les facteurs de risque de la thrombose

  • Un antécédent personnel de TVP
  • Un antécédent familial de TVP
  • Les varices, l'insuffisance cardiaque ou l'obésité
  • Une intervention chirurgicale récente ou une blessure récente au niveau du ventre ou des jambes
  • La prise de la pilule contraceptive ou d'une hormonothérapie
  • L'âge à partir de 40 ans
  • La position assise pendant plus de 24 heures
  • D'autres facteurs peuvent accroître le risque de thrombose comme, par exemple, la grossesse, le cancer, etc.

Les mesures pour prévenir la thrombose en avion (essentielles pour chacun d'entre nous)

  • Éviter la prise de somnifères et la consommation d'alcool
  • Prévenir la déshydratation en veillant à bien s'hydrater (limiter les boissons à base de caféine)
  • Bouger les jambes une fois par heure (les étirer, se lever pour marcher un peu)
  • Éviter les vêtements serrant, porter des chaussures confortables
  • Porter des bas de compression médicale peut prévenir la thrombose en avion. Optez alors pour des bas de classe 1 (jusqu'au genou). Ces bas ont été spécialement conçus pour exercer une pression de 18,0 à 21,0 mmHg (ce qui équivaut à 2,40-2,80 kPa). Cette pression est plus importante au niveau de la cheville et diminue progressivement jusqu’au genou. Attention : les bas de compression médicale (aussi appelés bas de contention) sont différents des simples bas de soutien ! Par ailleurs, ils doivent exercer une pression suffisante, mais pas exagérée, car une pression trop importante pourrait, elle aussi, provoquer une thrombose. Mieux vaut demander conseil à un spécialiste comme votre pharmacien, par exemple.

Uniquement pour les patients à risque de thrombose veineuse

Consultez votre médecin pour une injection préventive d'anticoagulants 2 à 4 heures avant le départ. La prise d'acide acétylsalicylique ne suffit pas.

1 sélectionnés - Affiner la sélection
Votre sélection ×
Affiner la sélection

9,4 / 10
  • jo de andenne a écrit :
    clarté, rapidité de livraison et prix compétitif
    commandé l'après-midi , et livré le lendemain matin sans problèmes
  • Sophie de Luxembourg a écrit :
    Livraison rapide Bons conseils
    Et tarifications concurrentiels Par contre je trouve qu on reçoit beaucoup trop d emails par commande
  • Francis de Sensenruth ( Bouillon ) a écrit :
    Je donne la meilleur note possible !
    C'était ma première commande chez VIATA mais je peu dire que je suis très satisfait de cette firme : question service , mais surtout pour la rapidité de la livraison , car j'ai comme vous annoncez sur votre site reçu ma commande le lendemain. Je recommande votre firme à toute personne qui aurait besoin de médicaments sans prescription car vous êtes d'un sérieux exemplaire. Francis de Sensenruth

'thrombose-en-avion' - tous les produits

1 - 1 de 1 |
placeholder Ellen Dee Aesculus
 (1)
Ellen Dee Aesculus Crème 100ml

Crème contre les jambes lourdes et fatiguées. À base des principes actifs du marronnier d'Inde.

Prix pharmacie: 5,95
5,36
En stock

Commandé aujourd'hui, livré mercredi

Prix pharmacie: 5,95

Commandé aujourd'hui, livré mercredi

1 - 1 de 1 |
Expériences partagées